Flags

Le Centre pour la Santé et Éducation des Femmes

Ultrasons Diagnostiques

Liste des articles

  • Premières Applications Trimestre Ultrasons
    For at least 20 years, many researchers have advocated the use of ultrasound in general and transvaginal ultrasound in particular to identify anomalies in the first and early second trimester. Over that period, advances in transducer technology, faster computers, and deepening understanding of developmental anatomy have facilitated such use. Increasing reliance on first-trimester screening brings more and more women with gestations from 11 to 14 weeks to the obstetrician’s office, providing an opportunity to expand the narrow viewing angle of the ultrasound probe from the nuchal area to the entire fetus. As time goes on, we may discover additional compelling reasons to shift the first fetal evaluation from the second-trimester to the first-trimester. In the meantime, we find no reason not to widen the viewing angle of transducer probes to assess fetal anatomy at the first-trimester scan. This document discusses evolving applications of first-trimester ultrasound. Scanning can be performed transvaginally or transabdominally, although the transvaginal route is preferred during the first-trimester, because of high-resolution images it yields. Clear images improve reliability and accuracy. However, at times, a combination of transvaginal and transabdominal scanning may be preferred. Both basic and advanced first-trimester ultrasound applications are discussed in this review.

  • L'échographie Doppler en obstétrique
    L'avènement de l'échographie a modifié la pratique de l'obstétrique en offrant une fenêtre sur le ventre à travers lequel la structure anatomique du fœtus peut être évaluée. L'ajout d'études Doppler des vaisseaux maternels et fœtaux a fourni un outil où la physiologie de l'unité materno-fœtale peut être évaluée. Cette information peut fournir au médecin et au patient une information vitale pour une approche ultérieure de la grossesse. L'utilisation des études Doppler du flux sanguin du foetus est devenu courant dans l'évaluation et la gestion des grossesses compliquées par des conditions telles que la restriction de croissance fœtale soupçonnée et rouge isoimmunisation globules pour guider le traitement intra-utérin et la livraison. Les études les plus couramment évalués Doppler du fœtus sont l'artère ombilicale et l'artère cérébrale moyenne (MCA). études de flux Doppler du MCA sont utilisés dans l'évaluation du fœtus à des risques de l'anémie et la croissance du fœtus restreint.

  • Criblage d'ultrasons des défauts neuraux de tube
    La prévalence des anomalies congénitales du système nerveux central varie dans les études épidémiologiques différentes, principalement en raison du type de constatation et de la durée du suivi. Le rôle clinique de la biométrie échographique du crâne du foetus est bien établi. diamètre bipariétal, périmètre crânien, et transversal de diamètre cérébelleux sont actuellement utilisés pour évaluer l'âge gestationnel et la croissance du fœtus et l'identification des anomalies crâniennes. spina bifida et anencéphalie constituent la majorité des anomalies du tube neural. Au cours des 20 ans et plus depuis la version alpha-foetoprotéine sérique maternelle (AFP) a été recommandée dans les États-Unis pour la population générale, des changements significatifs dans l'utilisation de l'échographie et une meilleure compréhension des facteurs qui place une femme à un risque accru d'avoir un enfant avec spina bifida (et donc un candidat pour les tests diagnostiques et de dépistage pas) ont changé l'utilité du dépistage AFPSM. Amniotique évaluation de fluide de l'alpha-foetoprotéine et le rôle de la chirurgie fœtale des anomalies du tube neural (ATN) sont également discutés.

  • Évaluation d'ultrasons de cicatrice utérine
    Entre 1996 et 2003, le taux de césarienne dans les États-Unis a augmenté de façon spectaculaire from21.2% à 27,1%. Au cours de la même naissance vaginale intervalle après la naissance par césarienne (AVAC) a diminué de 28,3% à 10,6%. Cette diminution peut être attribuée à des préoccupations concernant les risques au cours du procès de travail, telles que la rupture utérine, estimé en 0.3 à 4,0% des grossesses présentant des antécédents d'accouchement par césarienne. Comme le taux d'AVAC était élevé, plus le nombre de rapports très médiatisés de rupture utérine et d'autres complications lors des essais du travail après des accouchements par césarienne. En conséquence, de nombreux médecins et les hôpitaux ont cessé la pratique tout à fait. Ce brusque changement dans la pratique a contribué au taux de césarienne dans les États-Unis d'augmenter de nouveau, atteignant un record de tous les temps de 26,1% en 2002, tandis que le taux AVAC a diminué de 55% à 12,6%. Le risque de complications obstétricales pauvres dans une grossesse ultérieure a été démontré que liées à la technique chirurgicale, avec un accouchement par césarienne classique ayant le plus grand risque pour les incisions segment rupture et inférieur comportant un risque plus faible. L'importance clinique de la déhiscence de cicatrice utérine chez les femmes ayant accouché par césarienne est également discutée.

 1  2  3  Tous les Articles 

Women's Health & Education Center
Dedicated to Women's and Children's Well-being and Health Care Worldwide
www.womenshealthsection.com